Julie Moulin - COLINE SENTENAC/ALMA ÉDITEUR

Julie Moulin donne la parole au corps d’une trentenaire qui perd pied.

Le premier roman de Julie Moulin, 36 ans, commence comme un conte : dans un récit au passé simple, des parties du corps, qui portent un prénom, sont douées de raison. La première narratrice s’appelle Marguerite : c’est la jambe gauche de A., née le 4 juin 1976. Puis c’est sa jumelle, Mirabelle, qui prend à son tour la parole tandis que s’animent Babette, la paire de fesses, Boris et Brice, les deu

Lire la suite (1 890 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article
close

S’abonner à #La Lettre